Syndrome du riz frit : ce risque mortel peu connu dévoilé

Le riz est le deuxième céréale la plus cultivée dans le monde, juste après le maïs, avec une production annuelle dépassant les 750 millions de tonnes. Il est un aliment de base dans de nombreuses cultures, notamment en Asie. Bon marché, facile à cuisiner et faible en calories, on le retrouve dans chaque assiette. Un simple plat de riz cantonnais, également connu sous le nom de syndrome du riz frit, a provoqué une tragédie rapportée en 2011 par le Journal of Clinical Microbiology. La personne a commis une erreur : elle a laissé le plat à l’air libre pendant cinq jours à température ambiante. Si le riz cuit est laissé à température ambiante pendant une période prolongée, Bacillus cereus peut rapidement se multiplier.

Qu’est-ce que Bacillus cereus ?

Cette bactérie, présente dans les sols, peut contaminer divers aliments tels que les légumes, les céréales, les farines, le riz et les flocons de pommes de terre. Elle produit des toxines émétiques qui provoquent des vomissements précoces et des toxines diarrhéiques générées dans l’intestin grêle entraînant des diarrhées ultérieures. La bactérie reste résistante à des températures allant de 4 à 55 degrés Celsius.

A lire en complément : Recettes courgettes saines et faciles : idées pour repas légers

Comment prévenir la contamination par cette bactérie ?

Pour éviter que ce type de tragédie ne se reproduise, il est important de respecter certaines règles pour conserver le riz restant en toute sécurité :

A lire en complément : Les différents types de levure pour la boulangerie

  • Évitez de stocker le riz à température ambiante. Il est préférable de le consommer immédiatement après la cuisson ou de le refroidir rapidement (en moins d’une heure) si vous souhaitez le conserver.
  • Si le plat a été sorti du réfrigérateur depuis moins de deux heures, vous pouvez le remettre au froid. Au-delà de quatre heures à température ambiante, il peut commencer à présenter un risque.
  • Utilisez un thermomètre de cuisine pour vérifier que la température du réfrigérateur est bien inférieure à 4 degrés Celsius.
  • Dans le cas où des signes d’intoxication alimentaire apparaissent après avoir consommé du riz mal conservé, il est essentiel de consulter un médecin rapidement. Les premiers symptômes peuvent survenir entre 1 et 15 heures après l’ingestion.

Autres conseils pour conserver les aliments en toute sécurité

Outre ces mesures spécifiques concernant le riz, voici quelques recommandations générales pour éviter les intoxications alimentaires :

  • Vérifiez régulièrement les dates de péremption des aliments conservés dans votre réfrigérateur et votre garde-manger.
  • Veillez à bien séparer les aliments crus (viandes, poissons) des aliments cuits ou prêts à consommer en utilisant différents ustensiles de cuisine et espaces de rangement dans le réfrigérateur.
  • Nettoyez régulièrement votre plan de travail, vos ustensiles de cuisine et vos mains avant et après avoir manipulé des aliments pour éviter la prolifération des bactéries.

Le riz est un aliment apprécié dans le monde entier pour sa facilité de préparation et son apport nutritif. Cependant, il convient d’être vigilant avec sa conservation pour éviter tout risque d’intoxication alimentaire liée à Bacillus cereus. En respectant quelques règles simples, vous pourrez déguster ce met délicieux sans soucis. N’oubliez pas que ces conseils valent également pour tous les autres aliments. Restez vigilants et prenez soin de conserver vos restes de manière adéquate pour profiter pleinement de leur saveur et de leur qualité nutritionnelle.

Céline
Afficher Masquer le sommaire